Brassée à Paris, Bue à Paris, et maintenant sur les tables d'Apéro Cheers!

 

On ne pouvait pas parler d’apéros sans faire allusion à la bière! Et, comme on aime les bonnes choses, on vous a fait une sélection chez nos voisins, Edouard Minart et Archibald Tropres, co-fondateurs de la BAP BAP, Brassée à Paris, Bue à Paris!

Il faut dire aussi que depuis quelque temps, un air de renouveau souffle sur la capitale et en France, dans le domaine des micro-brasseries. Et oui!

Parce qu’on dénombre aujourd’hui plus de 600 microbrasseries artisanales réparties sur l’ensemble du territoire français!

On ne parle plus de tendance, mais bien d’un retour aux sources. Et je n’ai pas pu m’empêcher d’aller fouiner dans l’histoire pour mieux comprendre ce phénomène.

Saviez-vous par exemple, qu’à l’époque des Germains et des Gaulois, on ne parlait pas de bière, mais  bien de cervoise. 

Ce terme faisait référence à la légende selon laquelle Cérès, déesse des moissons et des céréales, aurait découvert la boisson et en aurait fait bénéficier les peuples dont les terres ne se prêtaient pas à la culture de la vigne. La popularité de cette boisson augmenta aussi avec la crainte des maladies que pouvait provoquer la consommation d’eau, par suite du manque d’eau potable. Intéressant, non?

Ou encore, étiez-vous au courant que Charlemagne avait conféré le monopole de la fabrication de la bière aux moines. Du IXè au XIVè siècle, la bière était ainsi principalement fabriquée par les moines. Les laïcs s’adonnant à cette pratique devaient s’acquitter d’une taxe : le droit de Gruyt qu’ils reversaient aux moines.

Depuis, en France, fabriquer de la bière est réglementé et fiscalisé, le statut des brasseurs de Paris est défini en 1489 et le terme de « bière » est utilisé. La bière doit être fabriquée uniquement par des maîtres brasseurs et à partir des ingrédients suivants : du grain, de l’eau et du houblon.

Ces anecdotes sont extraites de l’article Histoire de la bière en France sur le site de La Parisienne, qui est aussi une microbrasserie parisienneVous y trouverez pleins d’autres histoires à raconter à vos amis lors de vos apéros… 😉

◇◇◇

Et sinon, la BapBap c’est quoi? Située au cœur du quartier Oberkampf, la brasserie BapBap est un lieu dédié à la fabrication et la découverte de bières artisanales. Du concassage du malt jusqu’à l’embouteillage, toutes leurs bières sont 100% Made in Paris.

Depuis 2015, Edouard Minart et Archibald Tropres, deux trentenaires, ont fait le pari de lancer dans la capitale la production d’une mousse artisanale, 100 % parisienne. Pour que leur amour de la capitale n’échappe à personne, ils l’ont baptisée « Bapbap », pour « brassée à Paris, bue à Paris ».

Très vite, ils embauchent Bruno Couchaud, leur brasseur en chef, qui élabore les recettes avec des céréales du sud de l’Ile-de-France et du Loiret, donc plutôt locales.

Aujourd’hui c’est environ 600 000 bouteilles de 33 cl qui sont produites chaque année. On peut les retrouver dans des points de restauration parisiens et franciliens (hôtels, bars, restaurants), des épiceries, des cavistes et directement à la brasserie, qui organise même des visites hebdomadaires.

Et la bonne nouvelle c’est que, maintenant, vous pouvez vous les faire livrer avec un Apéro Cheers.

En plus, ils aiment travailler en musique comme nous! 🎶

Alors? Y’a plus qu’à se retrouver et faire un apéro, non?!… 🍻

Allez, Cheers les amis!